Dans les années 1920,
 Gabrielle Chanel 

règne 
sans partage 
sur la mode parisienne.

Au-delà
 de la maison
de couture,
son nom
 est devenu synonyme
 d'un certain art de vivre, presque une philosophie.

Après avoir révolutionné la mode,
 elle lancera d'ailleurs peu de temps après
 ses lignes de haute joaillerie,
 d'horlogerie et d'accessoires. 
Mais plus que des collections, 
c'est avant tout sa passion 
pour la création et la recherche 
qui va faire de sa maison une légende. 

Son secret ?
 Savoir s'inspirer 
de son époque 
et de ses rencontres 
pour créer un style jamais vu.

  Quand elle rencontre Ernest Beaux,
 ancien parfumeur
 de la cour du tsar de Russie, 
Mademoiselle ne sait pas encore qu'elle a tiré le bon numéro, le 5.

 Chanel lui laisse carte blanche. 
Le nez lui propose deux séries d'échantillons, numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24.
 Elle choisit le cinquième.
 Le plus célèbre parfum du XXe siècle est né.
 Le N° 5 apportera à Chanel une notoriété mondiale.

Grâce au N ° 5, 
elle pose les bases 
de sa légende 
et devient Chanel, anticonformiste 
et inclassable.


Pendant près de cinquante ans,
 le N° 5 règne en maître sur la parfumerie Chanel.
 Le N° 19 sort en 1970,
 puis Cristalle en 1974,
  trois ans 
après le décès de Chanel.


Mais c'est Coco, en 1984, 
qui raconte à nouveau la femme derrière le mythe.


On retrouve dans ce jus l'art du paradoxe 
qui la caractérisait,
 instigatrice du style épuré,
 elle n'en est pas moins attirée par l'esthétique
 et la sensualité baroques, 
comme en témoignent la décoration
 de son appartement de la rue Cambon 
ou ses collections
 de bijoux byzantins. 
Le parfum Coco raconte cette dualité que Jacques Polge,
 nouveau venu dans la maison,
 sublime alors en utilisant des épices, du bois
 et des résines assemblées 
autour d'un coeur floral opulent.
  Un cocktail entêtant au sillage intense, l'incarnation de l'esprit frondeur de Chanel,
 de son côté espiègle et enfantin 
qui fonctionne à l'intuition 
et remet en question les règles établies.
 A travers ce jus anti-floral,
 synthèse du classique occidental
 et du baroque oriental, 
on perçoit toutes les contradictions de Coco, 
 qui deviendra bientôt « Mademoiselle »... 

Extrait d'un article lu sur Paris Match, Photos Google



Vous qui me connaissez,
vous savez que je suis une inconditionnelle 
de Chanel 
et de Coco depuis sa création en 1984 !

l'a aussi constaté
 en parcourant mon blog

et m'a remerciée
de quelques présents
reçus de ma part,
il y a un petit moment
avec ses magnifiques créations personnalisées.

J'ai reçu
cette superbe pochette très chic et raffinée
ainsi que des sous verres Chanel




et une superbe carte également créée par Rachel !


Je ne m'y attendais pas du tout,
 je vous laisse imaginer ma joie en ouvrant
 ces petits paquets magnifiquement emballés.
 
Rachel,
un énorme merci,
 j'ai été très touchée 
de ton attention.

Le hasard 
fait vraiment
 bien les choses,
mon billet 
sur Coco de Chanel
 était déjà prêt
 depuis quelques jours,
Rachel tu es une fée !

Je vous remercie de votre visite,
à très vite.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Copyright

Les textes et les photos (sauf indication de source) sont ma propriété personnelle ou rebloguées de mon Tumblr avec la source des photos.

Si la présentation de ce blog ou un élément de ce blog ou même les angles de prises de vues vous inspirent, merci de m'en informer et de le préciser sur votre blog par un petit mot.

Comme le disait Herman Melville,
il est préférable d'échouer dans l'originalité que de réussir dans l'imitation !

Je vous en remercie par avance.
LylouAnne